Témoignage d’une mission courte à la Fazenda do Natal (Points-Coeur Brésil)

TEMOIGNAGE D’UNE MISSION COURTE A LA FAZENDA DO NATAL

En partant pour la Fazenda do Natal, au Brésil, j’ignorais ce qui m’y attirait et ce que je venais y chercher.

J’avais peur de ma réaction, confronté à la pauvreté, à la misère dont je n’avais qu’une maigre expérience… Les nombreux temps de prière annoncées me semblaient insurmontables… L’obstacle de la langue… Et surtout : à quoi allais-je donc bien pouvoir être utile ?

J’avais raison de douter, puisque toutes mes craintes étaient raisonnablement fondées, mais elles se sont dispersées, envolées !

Cet endroit n’est décidément par ordinaire :

En impression première, la bienveillance qui en émane spontanément, puis le sourire, la joie de ses habitants, missionnaires et volontaires, leurs attentions ;

  • En filigrane, la Présence Divine qui transparait de cette joie, de cet enthousiasme, de cette harmonie dans un idéal commun ;
  • Et puis moi simple visiteur, alors en proie au découragement, me voilà touché : quelques signes qui ne laissent aucun doute, Il est vraiment là, Il est aussi avec moi, Il m’accompagne, Il m’encourage, Il a confiance en moi.

Quelle aventure !

Les difficultés sont pourtant toujours présentes, pas de temps pour la complaisance, la réalité ne vous lâche pas. Mais une nouvelle surprise vous attend : les plus fragiles, ceux que vous « individu normal » êtes sensé aider, s’entraident et dialoguent entre eux directement en trouvant leurs propres chemins de traverse ! Les fragilités sont complémentaires, elles s’emboitent au bénéfice de tous. Vous percevez alors plus clairement que vous êtes partie intégrante du Tout.

La caresse du vent qui souffle autour de la chapelle de la Fazenda semble encore plus douce, elle vous pénètre plus profondément… Le nombre d’étoiles à mettre pour « coter » ce voyage est infini…

Avis aux amateurs !

 

 

Publicités

Points-Cœur mérite d’avoir sa place au sein des associations chrétiennes.

Je m’appelle M.V., je suis suisse et étudiante en travail social et psychologie à l’université de Fribourg. J’ai passé un mois au village de Points-Cœur en Inde durant l’été 2014. J’ai beaucoup apprécié cette expérience qui était très enrichissante. J’ai pu découvrir avec Points-Cœur l’entraide et la compassion. Les personnes que Points-Cœur rencontrent ou accueillent ne sont pas seulement des personnes dans le besoin mais se sont de véritables amis. Points-cœur à la particularité de ne pas percevoir ces personnes comme un cas parmi d’autres mais cette association essaie de créer une vraie relation d’amitié. Et cette amitié-là est importante pour ces personnes qui souffrent de solitude. Pour une fois, elles ne se sentent pas être un problème en plus à résoudre. Elles ont le sentiment d’aller visiter un ami et d’être considérée elle aussi en tant qu’ami avec un prénom, un visage, une personnalité,… et non avec un problème qu’elles trainent derrière elles. Pour cette simple raison, je trouve que Points-Cœur mérite d’avoir sa place au sein des associations chrétiennes.

 

Points-Coeur Japon : J`ai trouvé cette manière d`instruire géniale puisqu`elle ne s`imposait pas, mais invitait les gens à participer et à échanger.

Mon nom est M.J.. Canadienne de naissance, je vis au Japon depuis environ 28 années. Mes neuf premières années ont été engagées comme missionnaire laïque. Un peu plus tard j`ai commencé a travaillé a mon compte, mais j`ai toujours gardé contacte avec les activités de mon Église en créant un petit groupe de prière avec des amies. C`est ainsi que j`ai rencontre Sylvie M. M’étant lié d`amitié avec elle, j`ai pu faire la connaissance de Points Cœur, l`organisation avec lequel Sylvie travaille.

Pour l`instant, Points Cœur semble bien engagé avec les gens qui ont beaucoup souffert lors du Grand tremblement de terre de la région du Tohoku. Les enfants sont les plus touchés et son ceux qui ont le plus besoin d`attention. Même après cinq ans, l`horreur continue dans le cœur des enfants qui se sont retrouvés seuls, ayant perdu les personnes les plus chères dans leur vie. J`ai pu admirer quelques activités organisées le jour de Pâques cette année, ou des personnes de souches différentes se sont réunies pour écouter une présentation sur la présence de la Vierge Marie dans l`art religieux. J`ai trouvé cette manière d`instruire géniale puisqu`elle ne s`imposait pas, mais invitait les gens à participer et a échanger. Durant cette journée j`ai eu l`occasion de voir l`influence positive qu`a Points Coeur dans la vie des gens.

M.J.B.

Not only does Points Coeur support the homeless in Sendai, they also help rebuild communities in areas devastated by the great earthquake and tsunami in Tohoku.

To whom it may concern I am writing to express my support for Points Coeur. I met Sylvie M. several years ago and participated in the weekly meal distribution for the homeless in Sendai. In addition to a warm, nutritious meal, clothing and amenities were also supplied to those without domicile. It was heartwarming to see such enthusiasm and service spirit being put to bring much needed support to those in need. Not only does Points Coeur support the homeless in Sendai, they also help rebuild communities in areas devastated by the great earthquake and tsunami in Tohoku. Although 5 years have passed, there are still tens of thousands living in temporary housing units, where most of the residents are elderly and have few ties to the community. Point sCoeur provides opportunities for these residents to gather, which is important for their mental health and sense of being part of a community. From what I have seen, those involved in Points Coeur programs in Tohoku provide vital support for the local community. I would like to express my support for this program to continue, as it brings much joy and human warmth to those in need.  Thank you for your kind consideration. Best regards,