São Paolo 25/05/2016 23:49

Bonjour,

Je m’appelle V.M., suis mariée depuis 10 ans avec G., et mère de 4 enfants, Hippolyte, 10 ans, Guillemette 8 ans, Basile 6 ans et Anatole 2 ans. Nous vivons au Brésil depuis 5 ans et sommes actifs dans la paroisse française. Nous sommes des chrétiens engagés vivant de notre foi et sommes profondément affectés et choqués par l’attaque récente de l’Eglise envers plusieurs communautés, et particulièrement envers Point Coeur.

>Mon premier contact avec la communauté Point Cœur a été ma rencontre avec le Père Arnaud, de la fazenda Salvador. Celui ci vient  prêcher deux fois par an une retraite pour  la communauté française de Sao Paulo. Ces retraites sont pour nous très importantes dans un pays certes catholique mais vivant sa foi de manière très différente J’ai donc appris à connaître le Père Arnaud, Père comme il en existe peu, alliant intelligence, connaissance et respect des dogmes et de l église, avec une humanité et une écoute hors du commun. Un vrai témoignage d’une église vivante ! Un Père qui vit parmi les plus pauvres, qui ne compte jamais son temps, reste disponible et ouvert à tous, notamment aux expatriés.  La lumière que dégage le Père Arnaud, sa grande charité et son intelligence nous ont donné envie à moi et à mon mari d’aller lui rendre visite dans sa fazenda, dont il nous parlait avec émotion.

Nous sommes donc allés  dans la fazenda point cœur passer quelques jours avec mon mari et mes enfants.

J’ai tout d’abord été marquée par l’accueil amical profond et sincère que nous avons reçu.

Notre objectif était de prendre du temps pour partager pendant  quelques jours la vie de personnes blessées et moins chanceuses que nous. Il s’agissait de faire une pause, rentrer en silence et prier. Ayant des enfants en bas âge nous ne prétendions pas aider mais juste partager un moment ensemble. Nous avons reçu bien plus que nous ne l’attendions. Des rencontres, des sourires, de la joie, une simplicité comme il en existe rarement de nos jours. Une vie communautaire où se rencontrent jeunes volontaires, prêtres, pèlerins de passage, enfants abandonnés, mères seules, artistes… dans une harmonie et une paix impressionnantes. Un poumon dans nos vies bousculées, une preuve vivante que les catholiques sont sur le chemin de vérité. Nous avons découvert ce qu’était vraiment la compassion et sommes repartis transformés avec l’envie de transmettre ce à quoi nous avions gouté.

Nous avons ensuite rencontré Soeur Marie qui est venue aider le Père lors de nos retraites paulistas. Soeur Marie, rayonnante et joyeuse, nous a beaucoup guidés sur notre chemin de foi. Elle a délivré des témoignages aux enfants, sachant leur parler, les écouter et leur enseigner le catéchisme.  Nous avons pu partager des réflexions sur l’art et la foi, dimension que l’on ne retrouve nulle  part ailleurs. Enfin, ces liens d’amitié sont précieux pour nous, famille chrétienne, nous sentant parfois isolée dans notre foi. Ces contacts avec Point Coeur nous donne des outils nous aidant à  souvent  défendre notre Eglise tant critiquée car parfois mal comprise. J’en arrive à ma conclusion qui est une profonde tristesse des problèmes internes dans l’Eglise à une époque ou les différents corps de l’Eglise devraient ne faire qu’un, se compléter et se rapprocher face aux attaques extérieures et aux doutes de beaucoup de chrétiens sur les fondements de leur religion. Je ferai tout ce que je pourrai pour aider Point Coeur à continuer à vivre sa vocation dans le monde et j’espère en France!
Je vous remercie de m’avoir lue et me tiens à votre disposition pour tout éclaircissement.
V.M.