Je suis là désormais depuis quatre mois et je prends davantage conscience de l’importance de notre présence. Les plus pauvres sont ceux qui ont une grande espérance ici et qui ont une foi très profonde car sans foi il n’y a pas d’espoir. Cette espérance que possèdent les personnes de mon quartier est très marquante et m’a beaucoup appris. Cela m’aide beaucoup chaque jour dans ma mission. Cette mission pour moi est une grâce. J’apprends tellement de mes rencontres et ma foi ne cesse de grandir.

J’apprends de la vie en communauté. Chaque chose que nous faisons ici, nous apprenons à le faire avec amour pour Dieu et pour les autres. Apprendre à faire les petites choses avec amour, apprendre à se donner aux autres, ouvrir son cœur à toutes les personnes que je rencontre, être présente. Je ne suis pas venue ici pour « faire » mais pour « être », être auprès des plus pauvres d’entre les pauvres. Nous sommes ici pour aimer. Et j’aime ce pays où je suis, ces personnes que j’ai rencontrées, cette nouvelle culture, je me sens ici comme chez moi. Les amies du quartier me font sentir comme chez moi. Et toutes ces petites choses font que je suis un peu plus heureuse chaque jour.

Claire-Pérou