Lucile nous partage un des nombreux petits miracles qui a eu lieu lors de la fête du Rosaire dans la paroisse Points-Coeur d’Afragola.

Une autre grâce due à l’intercession de la Madona est la joie de Gorgia. C’est une femme très dépressive, qui a de multiples problèmes de santé, qui a eu une vie assez agitée. Nous allions régulièrement lui rendre visite. Au début de notre amitié avec elle, elle pouvait refuser de nous ouvrir la porte. Elle restait des heures enfermée chez elle. Après la procession, Gorgia est venue à la messe qui était célébrée dans la chapelle qui se situe dans sa rue. A la fin de la messe, Gorgia nous avoue qu’elle a pris la communion. Elle ajoute que sa dernière confession date d’il y a cinquante ans, ce qui ne l’empêche pas de communier occasionnellement. Après quelques explications, elle manifeste son désir de recevoir le sacrement de la réconciliation. Deux jours plus tard, Père Jean-Marie la confesse, bénit sa maison… et celle de la voisine ! La joie est contagieuse ! Cette voisine se nomme Bionda. Elle est la maman de Luigi, un enfant handicapé. Ils se sont joints aux membres du Point-Cœur pour prier le chapelet dans le cortile lors de la confession. Aujourd’hui, après quelques semaines, Gorgia explique simplement qu’avant elle était toujours triste et que depuis cette confession, elle est toujours joyeuse. Elle dit aussi que tout est plus clair dans sa tête. Par exemple, elle se souvient de tous les prénoms des membres du Point-Cœur et ne les mélange plus !