Le 15 septembre c’est la fête patronale de Points-Cœur et à cette occasion un pèlerinage a eu lieu dans quatre villes d’Argentine. Marie-Aimée nous raconte le miracle de cette journée.Chacun de nos amis qui étaient présents en cette belle journée avait au cœur une raison particulière d’être là et de faire cet effort en l’honneur de la Sainte Vierge. Et la plus inattendue des pèlerines était, sans nul doute, notre Celina !  Celina a trente-cinq ans et un caractère bien trempé ! Son histoire personnelle et familiale est lourde d’épreuves et traversée par le péché… Aucun de ses six enfants ne vit avec elle et l’aîné, Christian, dix-sept ans, surnommé « Polaco » en raison de sa blondeur, est incarcéré dans un institut pour mineurs depuis plusieurs mois, suite aux actes de délinquance graves qu’il a perpétré dans la Villa.

A notre grande surprise donc, notre chère Celina faisait partie du petit groupe de pèlerins de Villa Jardin. Nous redoutions un peu cela, connaissant son caractère très impulsif et surtout son aversion systématique pour toute forme de prière. Mais son amie Margarita, celle qui l’a invitée au pèlerinage, nous avait donné sa parole qu’elle se porterait bien ! Et c’est ainsi que, premier miracle, Celina a marché avec nous à travers la belle campagne argentine, toute la journée, sans se plaindre, presque sagement. Arrivés à Lujan, le Père Édouard dit la messe dans la crypte de la basilique et deuxième miracle, Celina assiste à toute la célébration et va même demander la bénédiction au Père à la fin. Je garde le troisième miracle pour la fin, j’en ai été tellement émue ! A notre retour à Villa Jardin, alors que je me plains en rigolant des courbatures et des coups de soleil, elle me dit avec un grand sourire : « Oui bon peut-être qu’on est fatigués, mais en tout cas qu’est ce qu’on est heureux ! ». Elle me confie alors sa grande joie d’être allée, pour la première fois de sa vie à Lujan, elle me dit qu’elle y a prié la Vierge pour son fils Christian et qu’elle lui a même acheté un petit chapelet avec une image de la Vierge de Lujan ! Je ne peux que rendre grâce à Dieu de ce que nous considérons déjà tous ici tous comme un petit miracle… et confier vraiment Celina et sa famille, en particulier Polaco, à vos prières. Pour nous, ce changement que nous voyons en notre amie Celina, est un beau fruit de l’amitié patiente, constante, fidèle, de tant de volontaires de Villa Jardin depuis tant d’années. Qu’ils en soient remerciés ! Et pour moi cela a été un bel encouragement à persévérer et à rester fidèle, toujours…